Pop in the City, c'est l'événement culturel et sportif qui permet aux femmes de découvrir une ville européenne. Et Staragora l'a testé pour vous ! Revivez avec nous cet événement exceptionnel. 

Pop in the City, c'est quoi ?

Pop in the City est le premier raid urbain 100% féminin, créé en 2012, qui mélange astucieusement sport et culture. Les équipes constituées de deux femmes (jeunes mamans, collègues ou mère et fille) parcourent la ville de long en large durant une journée afin de faire le maximum de challenges dans diverses catégories différentes (sport, extrême, art, culture et solidarité), tout en visitant la ville. Le Pop in the City se déplace tour à tour dans plusieurs villes européennes, de Nice à Séville en passant par Risoul, pour son édition au ski. Pour cette 2e fois à Nice, Pop in the City a enregistré 600 participantes ! Il faut compter 160 euros par participante pour la course uniquement, et 195 euros pour un forfait qui comprend la course, un dîner et une soirée avec toutes les "popeuses" (petit nom donné aux participantes). Si le but est de valider un maximum de défis, l'entraide entre les femmes et la bonne humeur priment sur le désir de victoire absolue. 

A Pop in Nice, on a fait quoi ?

L’aventure Pop In Nice n’est pas de tout repos ! Le départ est donné à la Villa Masséna de bon matin afin de se mettre en forme avec des coachs presque trop toniques pour les popeuses. Puis c’est le moment de résoudre la première énigme qui emmène la team Staragora faire du rappel du haut d'un hôtel de 30 mètres. Sueurs froides garanties. On enchaîne avec un atelier de dorure sur cuir, très intéressant, qui nous dévoile les coulisses de ce métier artisanal. Et ne se doutant de rien, nous filons aux arènes de Cimiez où on se retrouve nez à nez avec des gladiateurs en slip moulant. Une bataille à l’épée et au bouclier plus tard, un petit bateau de pêche nous attendait au port de Nice pour être poncé. Après avoir tenté tant bien que mal de coudre des petits nœuds roses sur une bannière pour l’association contre le cancer du sein, nous courrons sur la plage de Nice pour une formation à la position latérale de sécurité après une noyade. Le point final de notre journée reste le tournage d’une parodie d’Alerte à Malibu où une des popeuses se transforme le temps de quelques minutes en Pamela Anderson courant sur la plage au ralenti.

Au final, on a aimé Pop in the City ou pas ?

Après une journée exténuante à courir dans toute la ville, le premier sentiment qui nous happe est celui d'une véritable fierté, d'avoir terminé le raid et réussi à dépasser ses peurs, car c'est l'un des buts de Pop in the City : faire des épreuves qu'on ne pensait pas affronter un jour. Nous sommes ravies d'avoir rencontré et échangé avec des femmes de pays différents, toutes réunies autour d'un but commun. On est aussi agréablement surprises par la diversité des challenges, qui s'adaptent donc à la condition physique de chacune. Enfin, l'un des atouts de Pop in Nice qu'on a le plus apprécié est d'avoir pu découvrir la ville de Nice sous toutes ses coutures et surtout d'une façon ludique ! En conclusion : une expérience formidable qu'on vous recommande vivement ! 

Merci à l'hôtel du Negresco, à la ville de Nice et à toutes les équipes qui ont travaillé sur Pop in the City pour cette course exceptionnelle !