Devenir le dixième Français à aller dans l’espace, ce n’est pas rien ! Mais Thomas Pesquet, l’heureux élu, a malgré tout décidé de garder la tête froide. Heureusement pour lui, car il s’envolera cette nuit de Baïkonour, au Kazakhstan, pour rejoindre l’ISS pour six mois. Une réussite déjà incroyable pour cet homme de 38 ans qui est en passe de devenir l’une des coqueluches des réseaux sociaux. Staragora vous en dit plus sur le spationaute français.

1) Très actif sur Twitter

Ceux qui rêvent d’espace et de navette spatiale seront servis en découvrant le compte Twitter de Thomas Pesquet. L’astronaute y raconte jour après jour ses préparatifs avant le décollage, et livre diverses anecdotes sur la vie des astronautes et de toutes les personnes participant à la mission. On peut ainsi découvrir une réplique de l’intérieur de l’ISS, mais aussi la dernière coupe de cheveux de Thomas Pesquet avant son départ !


 2) Un curieux objet dans sa valise

Le 13 novembre dernier, Thomas Pesquet a justement publié sur Twitter une photo du contenu de la valise qui l’accompagnera dans la Station spatiale internationale. Et les internautes ont eu la surprise d’y voir… un volant de badminton ! Thomas Pesquet n’a manifestement pas eu le temps d’expliquer sa présence, mais le Centre national d’études spatiales s’en est chargé pour lui. Il s’agit d’organiser une petite expérience de physique, afin d’observer le comportement du volant en apesanteur : va-t-il se diriger comme sur Terre (bouchon en avant) ou bien tourner sur lui-même ? Réponse dans quelques semaines on imagine.

3) Un tacle à Trump

En bon citoyen, Thomas Pesquet s’est assuré de faire sa procuration pour voter aux prochaines élections présidentielles. Mais les résultats de l’élection américaine l’ont visiblement marqué, et l’astronaute a publié un tacle subtil au nouveau président Donald Trump sur Twitter : "Étrange comme la politique semble disparaître à 100 km d’altitude. Vraiment hâte de voir la Terre dans son entièreté et sans frontières" Donald Trump et son fameux mur apprécieront.

4) Polyglotte

On se doutait que Thomas Pesquet était un garçon brillant (on ne devient pas astronaute en séchant les cours). Mais quand on apprend qu’il parle couramment six langues (français, chinois, russe, anglais, allemand et espagnol), on aurait presque tendance à le trouver trop parfait, non ?

5) Sportif… et musicien !

Bien sûr, une bonne condition physique est nécessaire pour aller dans l’espace, mais Thomas Pesquet ne s’est visiblement jamais forcé à faire du sport. Badminton, judo, plongée, randonnée, sports collectifs, l’astronaute a tout pratiqué ! Mais il ne néglige pas pour autant son côté artiste : Thomas Pesquet est également saxophoniste à ses heures perdues.