Le 14 juillet est sans doute l'un des jours les plus importants du calendrier républicain. Et pour cause, il symbolise la naissance de la démocratie en France ! Et pourtant, même si nous la fêtons chaque année avec toujours autant de joie, il y a toujours quelque chose à apprendre à son sujet. A commencer par ces 10 infos passionnantes et insolites !

1. 14 juillet, prise de la Bastille ?

Pour tous les Français, le 14 juillet fait référence à la prise de la Bastille du 14 juillet 1789, l'un des événements les plus marquants de la Révolution Française. Eh bien, en réalité… Oui et non ! En 1880, le Sénat est à la recherche d'une date symbolique pour célébrer la fête nationale. Le député Benjamin Raspail propose le 14 juillet, ce qui n'est pas du goût de tous ! On évoque alors un autre 14 juillet : celui de 1790, qui marque la fête de la Fédération, organisée par le marquis de La Fayette pour commémorer le 1er anniversaire de la prise de la Bastille. Une fête durant laquelle pas une goutte de sang ne fut versée. Les sénateurs approuvent : le 14 juillet sera désormais le jour de la fête nationale, en référence à la fête de la Fédération… elle-même en référence à la prise de la Bastille. Vous avez suivi ?

2. Un défilé en carton

En 2007, comme chaque année, une foule importante se réunit avenue des Champs-Elysées. Mais une armée de petits malins a trouvé l'arme ultime pour ne rien manquer de la cérémonie : des télescopes en carton ! Certes, il ne paient pas de mine, mais ils fonctionnent très bien !

3. La fête la plus ouf

Le 14 juillet marque chaque année l'un des festivals les plus WTF organisé en France : celui de Mahalon, dans le Finistère ! Ce festival de l'insolite breton organise à cette occasion son championnat du monde de course de lits à roulettes, ainsi que des courses de brouettes et de triporteurs, entre autres activités surprenantes !

4. Les ballerines dans le viseur

Cette année, le 14 juillet marque un peu plus que la célébration de la Révolution Française. Une autre révolution est en marche, et celle-là pourrait vous surprendre ! Un collectif d'esthètes en colère a en effet décidé d'instaurer leur "journée internationale contre la ballerine" le 14 juillet. "Par respect pour notre vue, notre odorat, ainsi que par respect pour vous. Mesdames, cessez d’être têtues comme ça. En 2016, la ballerine est un gage de célibat et un motif de rupture encore plus grave qu’une tromperie !", peut-on lire sur la page Facebook de l'événement. Pour les curieux, un rassemblement est prévu Place de la République ce jeudi 14 juillet.

5. Nuit debout pour les oiseaux

Comme chaque année, la petite commune de Pont-de-Cé, au sud d'Angers, s'était préparée à tirer son feu d'artifice depuis le pont Dumnacus. Malheureusement, les responsables du spectacle pyrotechnique ont eu droit à une mauvaise surprise la semaine dernière : une colonie d'oiseaux (des sternes, pour être précis) a élu domicile sur le pont, avec un peu de retard sur leur programme de reproduction habituel. En clair : pendant que les volatiles batifolent, les 7000 spectateurs habituels du feu d'artifice vont devoir migrer ailleurs…

6. Le meilleur pâtissier

Comme toujours en France, même la fête la plus solennelle est synonyme de bonne chère. A Puteaux (Hauts-de-Seine), cette année, on a même érigé le principe en concours pour ce 14 juillet ! Un concours de pâtisserie, plus exactement. Le principe ? Les habitants de Puteaux sont invités à réaliser leur plus beau gâteau à l'effigie de la fête nationale. Les vainqueurs (catégorie Senior et Junior) seront désignés le 14 juillet. Avec dégustation à la clé ?

7. Décalée

Depuis 1880, une commune résiste encore et toujours au 14 juillet. A Viriat dans l'Ain, la fête nationale est célébrée au début du mois d'août, pour ne pas perturber les fenaisons qui ont lieu en juillet. Dans la vie, il y a des priorités.

8. Le prix du plus beau feu d'artifice est décerné à…

Quelle ville française peut se vanter de tirer le plus feu d'artifice à chaque 14 juillet ? Difficile de donner une réponse catégorique sans heurter les sensibilités, mais sachez toutefois qu'en la matière, Paris a de la concurrence ! A Carcassonne, par exemple, un feu d'artifice prodigieux est tiré depuis les remparts tous les 14 juillet, rassemblant 600 à 700 000 personnes. Dans le Gard, c'est une véritable féérie qui est créée sur le Pont du même nom. Un spectacle à voir au moins une fois dans sa vie !

9. Le 14 juillet 1789 ? "Rien", selon Louis XVI

Votre prof d'histoire vous a peut-être transmis cette anecdote. Sur le journal intime de Louis XVI, un seul mot est inscrit sous la date du 14 juillet 1789 : "Rien". Les historiens apportent 2 précisions à ce sujet : tout d'abord, Louis XVI utilisait ce carnet pour inscrire ses prises durant les parties de chasse de la Cour. Ce qui signifierait donc que ce jour-là, le Roi était rentré "broucouille", comme diraient les Inconnus. Ce "Rien" peut également faire référence au certain détachement dont pouvait faire preuve le monarque vis-à-vis des événements se produisant dans son Royaume. Là, c'est sûr, il avait raté une info brûlante.

10. Le défilé nomade du 14 juillet

Le célèbre défilé parisien du 14 juillet a-t-il toujours eu lieu avenue des Champs Elysées ? Eh non ! Ce n'est que depuis 1980 que la parade y a lieu systématiquement. Avant cela, elle s'est conduite entre Bastille et République (normal…), sur l'hippodrome de Longchamps, dans la cour du château de Vincennes, ou à l'Ecole Militaire.

Lire aussi

-