On se doutait déjà que les nouvelles technologies ne nous veulent pas toujours du bien, la médecine est en train de nous le prouver scientifiquement. Le "selfie elbow" frappe de plus en plus de fanas d'Instagram, et cette tendinite du coude, douloureuse et handicapante, exige une prise en charge accrue de la part des soignants. Le problème physiologique a été constaté par différents médecins américains qui en témoignent dans un article du site Elle version US.

Le selfie elbow, ou comment se fouler sans transpirer

On connaissait le "tennis elbow", une pathologie souvent associée aux artistes de la raquette résultant d'une mauvaise position du bras et du poignet. Aujourd'hui, les amateurs de selfie découvrent à leur tour les joies de la rééducation posturale avec le "selfie elbow". Hoda Kotb, célèbre journaliste aux Etats-Unis et pratiquant le selfie avec célébrités de façon intensive, a découvert pour son malheur qu'elle faisait désormais partie des victimes de la technologie moderne. Dans une interview sur Elle.com, elle raconte sa mésaventure : "Je suis allée voir un médecin orthopédiste et il m'a demandé : 'Jouez-vous au tennis ou au ping-pong ?' et bien sûr je lui ai répondu non, et je lui ai dit que je prenais des selfies." La sentence du médecin est alors irrévocable : la journaliste est renvoyée chez elle avec un diagnostic de "selfie elbow" ! "Quand vous prenez une photo, votre bras est levé, plié d'une façon étrange et clic, clic, clic… Pensez au nombre de photos que vous prenez : 20, 30 ou 40. Le selfie elbow, tout le monde en souffre !"

Les médecins nous mettent en garde

Pas sûr qu'Hoda Kotb pourra obtenir facilement que son problème soit reconnu comme une maladie professionnelle. En attendant, plusieurs médecins américains ont souhaité alerter la population au sujet de cette pratique désormais si répandue. Le problème ne viendrait pas tant du selfie en lui-même que du nombre de selfies : "En gros, l'interface entre la technologie et le corps humain cause parfois des blessures dues à son utilisation excessive, résume le Dr Jordan Metzl, médecin du sport pratiquant au New York's Hospital for Special Surgery. Cela signifie que si vous faites quelque chose, que vous le faites beaucoup, alors vous commencerez à avoir mal. Nous l'avions constaté avec les téléphones Blackberry –c'était un problème réel. Les gens souffraient de tendinites au pouce parce qu'ils étaient tout le temps sur leur Blackberry […] Si vous imposez trop de stress à votre muscle, vous irritez la zone où le muscle sort de l'os, d'où cette réponse inflammatoire." Message aux fans de Kim Kardashian et autres accros du selfie : en cas de douleur, on préconise la prise d'un anti-inflammatoire, l'application de glace, et des exercices d'étirement. Pensez à éteindre votre téléphone pendant vos séances de rééducation !