Qui l'eût cru ? Alors que Zsa Zsa Gabor s'apprêtait à fêter son 100e anniversaire dans quelques semaines, la vieille dame a finalement été terrassée par une crise cardiaque le 18 décembre, à son domicile de Los Angeles. Famille et amis étaient présents autour d'elle pour ses derniers instants, a annoncé Frederic Von Anhalt, 9e et dernier mari de l'actrice, qui avait si bien su utiliser les médias pour se hisser au rang des stars hollywoodiennes. Sa vie possédait autant de facettes qu'un énorme diamant : amours, frasques, scandales… vous saurez tout de l'ineffable Zsa Zsa Gabor !

Une Miss hongroise à Hollywood

Née à Budapest en 1917 sous le nom de Sari Gabor, Zsa Zsa a 2 sœurs, Magda et Eva, qui deviendront elles aussi des actrices mineures à Hollywood, elles aussi croqueuses de maris. En 1936, Zsa Zsa Gabor est élue Miss Hongrie, et profite de son titre pour échapper à la montée du nazisme et s'exiler à Los Angeles. Là-bas, elle incarnera de petits rôles chez de grands réalisateurs (Orson Welles, Vincente Minnelli) et dans des productions plus médiocres. Sa véritable carrière n'est pas là, et la belle blonde à l'accent sensuel va très vite s'imposer dans une toute autre catégorie.

Elle a enterré 8 maris

Zsa Zsa Gabor a été mariée à 9 reprises : 8 de ses ex-maris sont morts avant elle, Frederic Prinz Von Anhalt, son dernier époux, aura été sa plus longue relation, avec 30 ans de mariage. La plus courte ? Son mariage avec l'acteur mexicain Felipe de Alba, annulé dès le lendemain de la cérémonie, en 1983. En 1937, elle épouse Buhran Asaf Belge, un journaliste et diplomate turc. En 1942, Conrad Hilton, l'arrière-grand-père de Paris Hilton. En 1949, George Sanders, un acteur britannique de renom qui épousera par la suite Magda, la sœur aînée de Zsa Zsa. Autre mari illustre, Jack Ryan, designer de la poupée Barbie, en 1975. Ce mariage-là durera moins d'un an.

Elle aurait perdu sa virginité avec un personnage illustre

Si Zsa Zsa Gabor est loin d'éblouir sur les petits et grands écrans, elle n'a pas sa pareille pour se forger sa propre légende, à grands renforts de déclarations tapageuses dans les tabloïds, de bijoux étincelants et de tenues provocantes. Elle affirme notamment avoir perdu sa virginité, non pas avec son 1er mari, mais avec Mustafa Kemal Atatürk, fondateur de la 1ère République de Turquie et artisan de révolution laïque.

Sa 1ère fille serait née d'un viol

L'union de Zsa Zsa Gabor avec Conrad Hilton ne ressemble pas exactement à un conte de fées. Avant même d'accoucher de son 1er et unique enfant, une fille, elle demande le divorce en 1947. Elle affirmera plus tard dans son autobiographie sulfureuse qu'elle serait tombée enceinte après que Conrad Hilton, sous l'emprise de l'alcool, l'ait violée. Ses relations avec Constance, décédée à l'âge de 67 ans d'une crise cardiaque, n'auront pas été des plus heureuses : Zsa Zsa ira jusqu'à intenter un procès pour escroquerie à sa propre fille, après que celle-ci a intenté un procès contre Van Anhalt, l'accusant d'avoir dilapidé la fortune de sa mère.

Un mariage d'amour avec Frederic Van Anhalt ?

Sa dernière union, avec un homme de 25 ans son cadet, aura beau avoir été d'une étonnante longévité, elle n'a cependant rien d'une romance idyllique. Van Anhalt lui-même ne se privera pas d'étaler ses frasques amoureuses, affirmant avoir été l'amant d'Anna Nicole Smith. Il a également défrayé la chronique il y a 5 ans lorsque les médias révèlent sa tentative d'avoir un enfant avec Zsa Zsa Gabor, alors âgée de 94 ans et déjà très diminuée, en utilisant une mère porteuse et une donneuse d'ovules !

Zsa Zsa Gabor a échappé à la mort à de nombreuses reprises

Ces 15 dernières années, Zsa Zsa Gabor avait survécu à tout : victime d'un accident de voiture à 84 ans, elle est partiellement paralysée. A partir de là, les problèmes de santé s'enchaînent. Zsa Zsa sera ainsi victime d'un AVC à 87 ans, d'une fracture de la hanche occasionnant la pose d'une prothèse à 93 ans, puis se fait opérer d'un caillot au cerveau. On la croit alors aux portes de la mort, mais non, l'inoxydable vieille dame survit, refuse même une opération au foie. A 94 ans, il faut l'amputer d'une grande partie de sa jambe droite à la suite d'une gangrène. Son mari refusera de lui dire la vérité pendant 18 mois, même si son épouse a le sentiment qu'il lui "manque quelque chose". Infections aux poumons, à l'estomac, hospitalisations, coma, démence : Zsa Zsa Gabor va tout traverser. En février dernier, elle avait été conduite en urgence à l'hôpital, de nouveau pour une infection pulmonaire. Cette fois, c'est son mari qui refuse l'opération pour elle. Elle ne décédera cependant que 10 mois plus tard, chez elle, d'une attaque cardiaque : la revanche d'une blonde !