La créatrice Sonia Rykiel s'est éteinte le 25 août à l'âge de 86 ans. C'est sa famille qui a annoncé son décès à l'AFP. La couturière à la coiffure pyramidale et aux cheveux roux souffrait de la maladie de Parkinson depuis plusieurs années. C'est en 2012, dans le livre N'oubliez pas que je joue, qu'elle révèle sa maladie, dont elle souffre depuis 15 ans déjà. D'après Le Figaro, qui reprend une information de l'AFP, Nathalie Rykiel a déclaré : "Ma mère est décédée cette nuit à Paris, chez elle, à 5 heures du matin, des suites de la maladie de Parkinson".

Née Sonia Flis le 25 mai 1930 à Paris, Sonia Rykiel a révolutionné le monde de la mode, notamment en remettant la maille au goût du jour. 

Sonia Rykiel, l'esprit de mai 68

Sonia Flis devient Sonia Rykiel en épousant Sam Rykiel en 1954. Ce dernier possède Laura, une boutique de vêtements à Paris. C'est là que Sonia Rykiel conçoit ses premiers pulls over. Une de ses premières créations est une robe de grossesse qu'elle invente alors qu'elle est enceinte de sa fille Nathalie, en 1955.

Sonia Rykiel crée sa maison de couture en mai 1968 et ouvre sa première boutique rue de Grenelle. Inspirée par le vent de liberté de l'époque et surtout la libération de la femme, Sonia Rykiel imagine la mode autrement. Ses mots d'ordre sont l'androgynie et la démode, un concept qui prône la sortie des diktats et des codes de la mode en laissant libre cours à ses envies et son imagination. La mode façon Sonia Rykiel consiste à porte ce qu'on veut, quand on veut, en dépit des saisons, des tendances et du qu'en-dira-t-on.

Anticonformiste, Sonia Rykiel propose une mode hors normes en proposant des vêtements en maille, à rayures, sans ourlets, coutures apparentes et des silhouettes androgynes, fluides, sans soutien-gorge. Parmi ses créations phare on retiendra le petit pull moulant en maille, le total look à rayures (unies ou multicolores) ou encore le jogging en velours éponge. En 1968, le magazine Woman's Wear Daily lui attribue le titre de Reine du tricot (Queen of Knits).

Voulant rendre sa marque accessible à toutes les femmes, Sonia Rykiel est la première styliste à collaborer avec les 3 Suisses en 1977 et sort son premier parfum en 1977. Une ligne enfant est créée en 1983 (Sonia Rykiel enfant), puis une ligne bis plus abordable en 1989. Inscription Rykiel devient Sonia by Sonia Rykiel en 1999. L'année 2000 marque la création de la ligne hommes, de la ligne d'accessoires et de prêt-à-porter.

Pour les 40 ans de sa maison de couture, Sonia Rykiel voit les choses en grand. 2008 est donc l'année de tous les honneurs. 30 créateurs revisitent la femme Rykiel au cours d'une immense défilé organisé par sa fille Nathalie au Parc Saint Clou et où les créations Sonia Rykiel sont également mises en avant. Sonia Rykiel a aussi droit à une exposition au Musée des Arts décoratifs cette année-là, intitulée Sonia Rykiel, Exhibition. Cerise sur le gâteau, la créatrice alors âgée de 78 ans est faite Commandeur de l’ordre national de la Légion d’Honneur. Sa boutique du 175 boulevard Saint-Germain réouvre ses portes en 2008. 

Une affaire de famille

Le succès de Sonia Rikyel est avant tout une histoire de famille. La future reine de la mode épouse Sam Rykiel en 1954 et a eu deux enfants avec lui. Nathalie née en 1955 et Jean-Philippe né en 1961. Sam Rykiel, son époux, possède sa propre boutique de vêtements dans laquelle Sonia Rykiel fait ses classes et conçoit son premier pull-over. Ensemble et bien qu'ils soient divorcés, ils créent la société Sonia Rykiel C.D.M puis la marque et la boutique Sonia Rikyel. 

Nathalie Rykiel, la fille de Sonia Rykiel, prend part à l'entreprise très tôt. Elle est d'abord mannequin pour la marque en 1976, puis directrice artistique en 1995 et PDG en 2013. Lola, la petite fille de Sonia Rykiel et fille de Nathalie Rykiel, représente la griffe aux Etats-Unis.