You spin me round, round, round, right round, like a record baby... L'interprète de ce tube datant de 1985 est mort. Pete Burns est décédé le 23 octobre d'une crise cardiaque. Son management et sa famille ont annoncé le décès de l'artiste excentrique et androgyne, unique en son genre.

Une mort soudaine pour Pete Burns

Pete Burns s'est éteint à seulement 57 ans. Et si on était persuadé qu'il trépasserait sur une table d'opération, le chanteur leader du groupe pop des années 80 Dead or Alive, a succombé à une crise cardiaque. Ses proches ont posté un long message sur sa page Twiter où on peut lire : "C'est avec la plus grande tristesse que nous devons vous annoncer que notre cher Pete Burns du groupe Dead or Alive, est mort soudainement hier d'une violente crise cardiaque. Toute sa famille et ses amis sont anéantis par la perte de cette star atypique. Il était un vrai visionnaire, une belle et talentueuse âme, et il manquera à tous ceux qui l'aimaient et appréciaient tout ce qu'il était et tous les merveilleux souvenirs qu'ils nous laissent. Nous n'avons pas de mots. Nous ferons une prochaine déclaration une fois que nous aurons surmonté cette perte inestimable. Il vivra pour toujours dans nos mémoires."  

Pete Burns, un artiste anglais, s'est fait connaître en formant le groupe de pop Dead or Alive en 1980. Leur plus gros tube à ce jour reste You Spin Me Round (Like a Record), un single sorti en 1985. Le titre se classe n°11 du classement américain et n°1 au Royaume-Uni. Il a par ailleurs droit à plusieurs reprises et samples. En 2006, Jessica Simpson fait une reprise sur son album A Public Affair et FloRida sample le morceau en duo avec Kesha sur le hit Right Round en 2009. En 2003, Dead or Alive sort un remix dance de You Spin Me Round que l'on retrouve sur son best of Evolution. Le clip futuriste est bien différent du premier clip ultra kitsch des années 80.

Pete Burns, l'extravagance à l'état brut

Si la musique de Pete Burns et Dear or Alive ont marqué toute une génération, le chanteur a aussi fait parler de lui pour son look. Déjà dans les années 80, il arbore un look androgyne, avec du maquillage, des cheveux longs et des vêtements de femme. Il passe ensuite un cap en s'adonnant de manière immodérée à la chirurgie esthétique. En tout, Pete Burns revendique plus de 300 opérations incluant des implants dans les pommettes, rhinoplastie, gonflement des lèvres, implants capillaires, piercings, tatouages et Dieu seul sait quoi encore. Pour justifier sa boulimie de chirurgie, Pete Burns avait déclaré en 2011 au Daily Mail : "Les gens changent leur déco d'intérieur régulièrement et je ne vois pas de différence. Transformer mon visage c'est comme acheter un nouveau canapé." Cette passion pour le bistouri a pourtant failli lui coûter la vie puisqu'il est victime d'une opération ratée des lèvres qui lui demande 18 mois de traitement et le plonge dans une sévère dépression.

En 2006, Pete Burns participe à l'émission de télé-réalité Celebrity Big Brother en Angleterre où il crève l'écran. Il fait notamment scandale en arborant un manteau en poil de singe. Manteau saisi par la douane peu après, car un tel produit est interdit à l'importation. On vous le dit, Pete Burns ne faisait pas dans la dentelle. Boy George, un de ses rivaux, que Pete Burns avait accusé de le copier, s'est exprimé sur son décès via Twitter où il a déclaré : "En larmes en apprenant le décès de @PeteBurnsICON il était un de nos grands excentriques et une grande part de ma vie ! Wow. Incroyable !"