Economiste, essayiste, journaliste, Jean Boissonnat a durant sa longue carrière cumulé bien des casquettes. Ce dimanche 25 septembre, ce touche-à-tout a succombé à un accident vasculaire cérébral à Paris, à l’âge de 87 ans. Il était connu pour avoir fondé plusieurs magazines économiques et milité en faveur de l’Europe.  

Jean Boissonnat, humaniste et économiste

Fils d’ouvriers, Jean Boissonnat naît à Paris en 1929. Très vite, le jeune homme s’intéresse à l’économie et la politique, et sort diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris. Il devient par la suite directeur du service économique de La Croix en 1954. On le retrouve en maître de conférences, puis professeur à Sciences Po, avant de fonder avec Jean-Louis Servan-Schreiber le magazine économique L’Expansion en 1967. Jean Boissonnat est également à l’origine de L’Entreprise, dont la publication a été interrompue en 2013. En parallèle, Jean Boissonnat poursuit sa carrière de journaliste et éditorialiste dans La CroixOuest-FranceL’Est Républicain ou le Midi Libre. De 1974 à 1987, puis de 1992 à 1994, il officie également sur Europe 1, où il anime les éditoriaux économiques.
 
Jean Boissonnat se fait également remarquer à la télévision. Le 5 mai 1981, il anime en effet le débat de l’entre-deux tours entre Valéry Giscard d’Estaing et François Mitterrand aux côtés de Michèle Cotta. On l’a aussi vu dans l’émission Apostrophe et sur LCI, où il a tenu une chronique.

Un auteur prolifique

Jean Boissonnat n’a pas seulement écrit dans la presse. Il a en effet signé près d’une vingtaine d’ouvrages, portant sur l’économie, l’Europe ou encore l’immigration. Son dernier livre, 2029 où comment j’ai traversé trois siècles en cent ans, datait de 2009. Malheureusement, Jean Boissonnat n’atteindra pas ce bel âge comme il l’écrivait dans cet ouvrage où il s’interrogeait sur l’état du monde en 2029. Le temps nous dira s’il avait vu juste.