Le dessinateur et auteur de BD Gotlib est mort le 4 décembre 2016. C'est son éditeur qui a annoncé sa disparition.

Un auteur marqué par la guerre

Gotlib est né Marcel Mordekhaï, le 14 juillet 1934. Son enfance est marquée par la déportation de son père, d'origine juive hongroise, à Drancy, puis au camp de concentration de Blechhammer  une annexe de Auschwitz. Il survit dans ce camp, mais est exterminé au camp de Buchenwald en 1945. Sa mère échappe à une rafle en se réfugiant à la campagne, puis Gotlib se retrouve au château des Groux à Verneuil-sur-Seine. Après des études à l'Office commercial pharmaceutique et des cours à l'École supérieure des arts appliqués Duperré, il se lance dans la BD en 1962 dans le journal Vaillant. Il se fait connaître pour plusieurs pages, dont Nanar, Jujube et Piette. C'est là qu'apparaît le personnage de Gai-Luron que l'on retrouve également dans Pif Gadget. 

Gotlib crée l'Echo des Savanes et Fluide Glacial

Sous l'impulsion de Nikita Mandryka et avec Claire Bretécher, Gotlib crée en 1972 le magazine L'écho des savanes où il laisse livre court à son imagination débordante et son humour inimitable. Il part dans tous les sens et explore les limites de l'humour en usant et abusant de gags grossiers à base de pipi caca et parfois aussi de sexe. Avant l'Echo des savanes, Gotlib parfait sa plus dans le journal Pilote et crée la série Dingodossiers avec René Goscinny. On lui confie ensuite une série en solo, la fameuse Rubrique-à-brac. En 1975, Gotlib lance son journal Fluide Glacial, épaulé de son ami d'enfance Jacques Diament. 

Gotlib s'est aventuré dans le monde du cinéma en livrant le scénario du film Les vécés étaient fermés de l'intérieur de Patrice Leconte, avec Coluche et Jean Rochefort ou Bonjour l'angoisse de Pierre Tchernia. Le film sorti en 1976 reste un classique de l'humour made in France. Il est aussi acteur dans quelques films comme L'An 01 (1973), Les Doigts dans la tête (1974), Je hais les acteurs (1986), Le Nouveau Jean-Claude (2002) et Les Clefs de bagnole (2003).

La série Gai-Luron se termine en 1986. Il est honoré au Festival d'Angoulême en 1991. En 1995, il cède la Société Audie, sa maison d'édition au groupe Flammarion. Elle était éditrice de Fluide Glacial auquel il participait toujours, principalement à la rédaction de l'édito et un peu moins en tant que dessinateur. 

Gotlib est mort le 4 décembre 2016. Selon Le Monde qui reprend l'AFP, les éditions Dargaud ont annoncé : "La famille de Marcel Gotlib vient de nous apprendre le décès ce jour de Gotlib. Les millions de lecteurs ayant appris à rire dans les pages de la 'Rubrique-à-brac', des 'Dingodossiers' ou de 'Gai-Luron' perdent un humoriste fascinant, un dessinateur virtuose, un touche-à-tout iconoclaste et un ami cher qui parvenait à provoquer le rire à la moindre de ses pages". Il avait 82 ans.