Elle était l’une des plus célèbres actrices françaises, mais la discrète Michèle Morgan avait su conserver une part de mystère et de pudeur. La comédienne au regard azur s’en est allée mardi 20 décembre, mais a laissé une trace indélébile dans l’histoire du cinéma. Staragora vous livre cinq infos que vous ignoriez peut-être sur Michèle Morgan.  

1) Un regard devenu culte

Les yeux bleus et énigmatiques de Michèle Morgan sont eux aussi entrés dans l’histoire du cinéma, et ce grâce à Jacques Prévert. C’est en effet au poète, scénariste du film Quai des Brumes, que l’on doit la réplique de Jean Gabin "T’as d’beaux yeux tu sais." Une phrase entrée dans la légende, tout comme l’actrice a qui elle était destinée.

2) Une petite-fille connue

Michèle Morgan n’a beau avoir eu qu’un seul enfant, Mike Marshall, avec le réalisateur William Marshall, elle était l’heureuse grand-mère de six petits-enfants, dont le mannequin Sarah Marshall. La jeune femme a notamment fait parler d’elle suite à son mariage avec Alexandre Anthony, le fils de Richard Anthony, dont elle a eu un fils, Zoltan.

3)  Une histoire d’amour qui défie le temps

Michèle Morgan s’est mariée à trois reprises, mais son union avec le réalisateur Gérard Oury est sans conteste la plus marquante de sa vie. Mariée au réalisateur de La Grande Vadrouille en 1960, elle demeurera son épouse jusqu’à sa mort en 2006. Le cinéaste avait d’ailleurs rendu hommage à son épouse en faisant graver sur son épée d’Académicien des beaux-arts la réplique "T’as d’beaux yeux tu sais"

4)  Du cinéma à la peinture

Si Michèle Morgan est bien sûr devenue célèbre grâce à son talent d’actrice, on sait moins qu’elle était animée d’une autre passion, qui prendra peu à peu le pas sur sa carrière au cinéma. Dès le milieu des années 40, Michèle Morgan s’est adonnée à la peinture sous toutes ses formes. Le cinéma commençant à la bouder dans les années 60, l’actrice se consacre de plus en plus à son art, jusqu’à délaisser complètement son ancienne carrière en 2001, lorsqu’elle annonce officiellement sa retraite.

5)  Premier prix

Le Prix d’interprétation féminine du Festival de Cannes est décerné depuis sa création en 1946, mais saviez-vous que Michèle Morgan a été la première à le recevoir ? C’est grâce à son rôle de Gertrude dans La Symphonie Pastorale que la comédienne a eu l’honneur de recevoir ce prix prestigieux pour la première fois de l’histoire !