Aussi brillant que torturé, Kurt Cobain et son groupe Nirvana font partie des emblèmes indétrônables des années 1990. Smells Like Teen Spirit, Come as you are ou encore All Apologies ont bouleversé toute une génération qui pleure encore la mort de l'artiste grunge, survenue le 8 avril 1994. Le 20 février marque le jour de son 50e anniversaire, l'occasion pour nous de rendre hommage au chanteur.

1. Lors de sa dernière séance photo, Kurt Cobain posait avec une arme

En 2014, le photographe Youri Lenquette a décidé d'exposer une série de photographies de Kurt Cobain, à l'occasion des 20 ans de la mort du chanteur. Des clichés très spéciaux, puisqu'ils sont issus du dernier photo shooting auquel le chanteur ait participé, 2 mois avant de se donner la mort. Une séance photo improvisée, sans maquilleur professionnel mais avec un accessoire qui semble annoncer le triste destin de la star : un revolver .22 long rifle, apporté par Cobain, et qu'il utilisera pour poser : "Même si certaines photos ont l’air dramatique, l’ambiance était conviviale, bon enfant", souligne Youri Lenquette en 2014 lors d'une interview avec Elle.fr. Pour le photographe, il ne s'agissait pas d'une façon pour Kurt Cobain d'annoncer son suicide : "Kurt n’était pas quelqu’un de machiavélique. Il n’a rien calculé. Je ne crois absolument pas à la thèse d’un message qu’il aurait voulu faire passer. Il avait par ailleurs flashé sur mes photos du Cambodge et des temples d’Angkor. Avant de se quitter, on s’était dit qu’on irait ensemble là-bas."

2. Ses 2 oncles s'étaient déjà donné la mort

Triste élément à rajouter à sa biographie familiale, 2 des oncles de Kurt Cobain se sont infligé la mort dans les mêmes circonstances que leur neveu, en se tirant une balle dans la tête. Les 2 hommes auraient souffert de dépression et d'une psychose maniaco-dépressive.

3. Il détestait sa chanson la plus célèbre

Comme de nombreuses stars du rock, Kurt Cobain vouait une véritable détestation de son tube le plus célèbre : Smells Like Teen Spirit, extrait du fameux nevermind. La chanson, baptisée ainsi d'après une pub de l'époque pour un déodorant, avait tellement été jouée par les Nirvana que Kurt Cobain ne pouvait tout simplement plus la voir en peinture, refusant de l'interpréter en concert ou la massacrant délibérément !

4. Il souffrait de dysmorphophobie et de problèmes à l'estomac

Dans ses journaux intimes, Kurt Cobain mentionnait fréquemment les souffrances chroniques causées par son estomac. Aucun médecin ne réussira jamais à comprendre l'origine du problème. L'héroïne, fréquemment mise en cause dans son suicide, lui permettait également de soulager la douleur, au moins pour un bref moment. Dans la lettre qu'il rédige avant de se donner la mort, le chanteur fait d'ailleurs référence à son estomac "brûlant et nauséeux". Kurt Cobain souffrait également, d'après l'ancien bassiste de Nirvana Kris Novoselic, d'un grave problème d'image corporelle . Décrivant l'une des rares photos de lui-même qui plaisait à Kurt Cobain, le musicien raconte : "Il n'arrêtait pas de dire qu'il se trouvait laid. Je me rappelle qu'un jour il s'est regardé dans le miroir un jour et a presque versé quelques larmes parce qu'il se sentait tellement mal dans sa peau."

5. Il avait un ami imaginaire

Kurt Cobain fait référence à cet ami imaginaire, qu'il appelait Boddah, dans les 1ères lignes de la chanson Lithium : "I’m so happy. Cause today I found my friends. They’re in my head" ("Je suis si heureux. Car aujourd'hui j'ai trouvé mes amis. Ils sont dans ma tête."). Du propre aveu de la star, "Boddah" était responsable de toutes ses mauvaises actions. Il l'accompagnera jusqu'à son dernier jour : avant de se donner la mort, le chanteur de Nirvana lui écrira en effet une longue lettre.