Elle était une immense personnalité de la mode, sans doute la plus importante et influente d'Italie. Franca Sozzani avait accédé à la rédaction en chef du Vogue italien en 1988, et avait su mettre à profit sa position pour imposer une nouvelle vision de la mode, plus audacieuse. Plus généreuse et tolérante, aussi. Sa mort, survenue ce jeudi 22 décembre, a été annoncée par sa revue et par la fondation Ieo pour la recherche sur le cancer, fondation qu'elle présidait. Depuis hier, témoignages et hommages de ses admirateurs se multiplient, à commencer par Anna Wintour, célébrissime rédactrice en chef de Vogue US.

Franca Sozzani, belle et rebelle

Après avoir débuté sa carrière dans le Vogue Bambini (Vogue enfants), Franca prend les commandes de la revue Lei, puis de Per Lui, sa version homme. Elle accède à la direction de Vogue en 1988, et de L'Uomo Vogue en 2006. Sa longue chevelure blonde ondulée, sa silhouette étroite étaient devenus célèbres dans le public des défilés et des fashion weeks à travers la planète. Franca Sozzani, volontiers provocatrice, avait été l'une des premières à offrir une couverture à des mannequins rondes. En juillet 2008, elle entre dans l'histoire avec une cover consacrée uniquement à de tops noires, et une série de publications dédiées à la femme africaine. Son flair lui avait déjà permis de contribuer à la carrière de nombre de super-models des années 1990. Passionnée de création et d'avant-garde, elle avait ainsi été à l'initiative du programme Who is on next ?, un concours dédié aux jeunes créateurs italiens.

Une femme d'engagement

Outre son talent de visionnaire de la mode, Franca Sozzani était une personnalité philanthrope, engagée pour des causes aussi variées que la lutte contre le SIDA ou contre la faim dans le monde. Elle présidait ainsi la fondation Ieo depuis 2012, pour recueillir des fonds au bénéfice de la recherche sur le cancer. A un niveau plus personnel, elle était devenue la belle-mère aimante de Lana del Rey lorsque celle-ci s'était mise en couple avec le photographe Francesco Carrozzini, fils de Franca. Ce dernier lui a consacré un film, Franca : Chaos and Creation, présenté à la Mostra de Venise en septembre 2016.

Des hommages rendus par de nombreuses stars

"Je suis sous le choc et profondément attristée par cette perte terrible, a écrit Emmanuelle Alt, rédactrice en chef de Vogue Paris. J’éprouvais infiniment de tendresse et d’affection pour Franca avec qui j’ai partagé de nombreux moments dont je me souviens avec émotion. C’était une femme d’exception, belle et généreuse. Elle va nous manquer énormément." Ces quelques lignes font écho à de nombreux témoignages de chagrin, manifestés par des personnalités de la mode, telles qu'Anna Wintour, ou de stars du show-biz.