Triste année pour le cinéma polonais qui a perdu, en 2016, deux de ses plus grands réalisateurs. Après la disparition de l'ex -mari de Sophie Marceau Andrzej Zulawski, en février dernier, c'est la mort de Andrzej Wajda, survenue le 9 octobre à Varsovie que les cinéphiles pleurent aujourd'hui. Il s'est éteint à 90 ans des suites d'une insuffisance pulmonaire. 

Andrzej Wajda, un cinéaste sans concession 

Cinéaste engagé, Andrzej Wajda n'a jamais eu peur d'exprimer sur celluloïd ses opinions. En 1981 et donc en pleine Guerre froide, il remporte la Palme d'or au festival de Cannes pour son film L'homme de fer qui dénonce la Pologne communiste et qui raconte la naissance de Solidarno?? (Solidarité), le fameux syndicat créé par Lech Walesa dont il était l'ami et l'admirateur. 
Deux ans plus tard, il dirige Gérard Depardieu dans Danton, un long-métrage qui retrace le parcours d'un autre mouvement révolutionnaire ! Il faudra attendre l'année 2000 pour qu'Andrzej Wajda soit récompensé à Hollywood. En effet, il reçoit cette année-là un Oscar couronnant l'ensemble de sa carrière.
En 2013, le réalisateur alors âgé de 87 ans imprime encore sur pellicule un morceau de l'histoire de son pays en sortant L'homme du peuple qui revient sur la vie de Lech Walesa, l'ouvrier syndicaliste devenu président de la Pologne de 1990 à 1995.

La bande-annonce de Danton