Au petit matin, les candidats débriefent la soirée de la veille. Ils regrettent que le trio formé par Meddy, Nadia et Laurence s'excluent et mettent une mauvaise ambiance dans le jeu. Le couple reste enfermé dans sa chambre et quand Laurence va rejoindre tous les habitants pour leur reprocher de faire des clans, elle se fait clasher par Nans et Marvin. C'est le trio qui met une mauvaise ambiance selon eux...

Une bagarre éclate

Nadia et Meddy, eux, sont trop occupés à avoir une grosse dispute de couple... Nadia reproche à son compagnon son rapprochement avec Laurence. Voyant que sa belle doute de sa sincérité, Meddy craque et fond en larmes. Quand Meddy rejoint la table au petit-déjeuner, il est très énervé. Il n'est donc pas franchement réceptif quand les candidats lui proposent d'avoir une conversation tous ensemble. Anastasiya demande gentiment à Nadia comment elle va lorsqu'elle rejoint la table et la jeune femme pète les plombs : elle frappe même Anastasiya ! Meddy est à deux doigts de frapper Alexandre... Tous les candidats hallucinent : le couple est irrespectueux et violent. Ils doivent partir !

Salomé rejoint la villa pour pointer du doigt le comportement de Nadia, qui a frappé Anastasiya. L'animatrice annonce qu'elle a pris la décision d'exclure temporairement le duo jusqu'à la prochaine cérémonie. Pour Nans notamment, cette suspension est trop légère et le couple aurait dû être exclu définitivement. Laurence, elle, fond en larmes. Elle ne cautionne pas leur comportement mais a peur de se retrouver seule.

Alice et Carl retrouvent la villa après l'apocalypse 

Alice et Carl continuent leur date de 24h. Ils profitent d'une sortie en kayak pour élaborer leur stratégie. L'idée ? S'embrasser devant les candidats pour s'attirer les votes des candidats et récupérer leurs cagnottes. Ils rejoignent finalement la villa, complices, sans être au courant de tous les événements. Alice va retrouver Anastasyia pour lui remonter le moral. Elle est d'accord avec tous les habitants : le couple ne devrait même pas revenir dans l'avenir, simplement être définitivement exclu.