Depuis 30 ans, cet artiste québécois remplit les salles avec une promesse : réussir à plonger une partie du public dans un état second, avec quelques expériences extraordinaires –et parfois un peu embarrassantes- à la clé. Qui est Messmer, l'homme capable de façonner la volonté humaine ? Véritable artiste de music-hall, ce passionné a également œuvré pour le développement de l'hypnothérapie. Il faut dire qu'entre Messmer et l'hypnose, c'est une très vieille histoire… Découvrez le parcours hors du commun de l'un des artistes les plus mystérieux au monde !

Fasciné par l'hypnose, dès le plus jeune âge

Fils d'ouvriers québécois, petit-fils d'un vendeur d'animaux itinérants, Messmer, né Eric Normandin, n'était pas vraiment destiné à enthousiasmer les foules dans les salles de spectacle. C'est un cadeau insolite de son grand-père qui va tout changer : à 7 ans, il reçoit un livre sur l'hypnose écrit par Jean Filiatre : "Ma mère me disait: 'Arrête de lire ça, tu vas devenir fou !', raconte-t-il dans une interview publiée sur le site de La Presse.ca en 2013. Alors toute ma jeunesse, je me suis caché pour le lire. À 7 ans, quand notre mère nous dit de ne pas toucher à quelque chose, c'est certain qu'on est encore plus attiré." Sur le site officiel de Messmer, sa biographie explique qu'il aurait hypnotisé son 1er sujet à l'âge de 9 ans. A 15 ans, il livre ses 1ers spectacles dans les villages voisins. Son goût pour le show se développe, mais aussi son intérêt pour l'hypnose thérapeutique. A partir des années 1990, tout en continuant de se produire sur scène, il ouvre son cabinet : "Je reçois plus de 300 courriels par semaine de gens désespérés qui veulent avoir de l'aide et n'hésitent pas à venir chez moi, quand ils découvrent mon identité, et me demandent de les guérir. Je ne suis ni guérisseur, ni Messie ! Je n'ai aucun don !", explique-t-il encore pour La Presse.ca.

Le début de la gloire

En 2000, il abandonne la pratique de l'hypnose thérapeutique en cabinet pour se consacrer à la scène. Son objectif assumé est de faire partager à un maximum de personnes les secrets de l'hypnose. Sous le nom de Messmer, un pseudo adopté en hommage à l'inventeur du mesmérisme, il remporte de plus en plus de succès, obtient une 1ère émission télé en 2009, au Québec. L'année suivante, il crée un concept pour le petit écran, Messmer : Drôlement mystérieux. Le programme se propose cette fois de plonger dans un état d'hypnose des stars de la télévision. Sa participation au Grand Journal de Canal+ en 2011 le révèle au public français, et il décroche une place dans le festival L'Humour en capitales, diffusé par M6. Depuis, Messmer multiplie les succès, en tournée dans toute l'Europe et dans les salles françaises, mais aussi sur les plateaux de tournage. Depuis 2014, il est le point de mire de Stars sous hypnose, présenté par Arthur et diffusé sur TF1.

Père et grand-père

La vie personnelle de Messmer est également bien remplie. Il est père de 2 garçons, l'un âgé de 18 ans, l'autre de 22. Et, alors qu'il n'est âgé que de 45 ans, Messmer est déjà grand-père ! Il semblerait d'ailleurs que son petit-fils s'intéresse lui aussi à l'hypnose : pour imiter son illustre "papy", le petit garçon s'amuserait à hypnotiser ses camarades de classe.