Indiana Jones et Les Aventuriers de l'arche perdue est un véritable réservoir de scènes culte et de grands moments d'action, d'humour ou de suspense. Plus qu'un film, c'est une longue succession de souvenirs vivants partagés par de nombreuses générations ! Ce soir à 20h55, M6 nous permet de revivre ces souvenirs d'enfance. On en profite pour vous livrer 5 secrets méconnus sur le tournage du film.

Steven Spielberg vs Magnum

Vous savez sans doute qu'avant de songer de confier le rôle à Harrison Ford, c'est à Tom Selleck, alias Magnum, que Steven Spielberg songeait pour interpréter Indy. Pourquoi Tom Selleck a-t-il refusé ce rôle en or ? Pas seulement pour se consacrer à sa série phare. L'acteur aurait en effet eu du mal à avaler le procès intenté par George Lucas à son encontre quelques années auparavant. Tom Selleck avait en effet été accusé de plagiat avec Galactica, un film de SF qu'il avait produit, jugé un peu trop proche de Star Wars. Or, George Lucas est justement le producteur d'Indiana Jones. C'est ainsi que Tom Selleck a avancé les dates de tournage de Magnum volontairement, pour remettre en cause le tournage d'Indiana Jones ! 2 semaines avant les 1ères prises de vue, Steven Spielberg engage Harrison Ford. Un mal pour un grand bien !

James Bond dans la jungle

La naissance d'Indiana Jones est née d'une énorme déception. A l'époque, Steven Spielberg rêve en effet de réaliser un épisode de la saga James Bond, un héros qu'il aime particulièrement. Manque de chance, on lui refuse cette opportunité : seul un réalisateur britannique peut être désigné ! Spielberg rejoint alors son ami George Lucas à Hawaï. Plutôt que de ruminer son échec, le réalisateur décide alors, avec l'aide de Lucas, de composer un tout nouveau personnage, mélange d'agent secret ultra entraîné et d'explorateur expert en archéologie. Indiana Jones est né !

Karen ou Carrie ?

Pur interpréter Marion Ravenwood (considérée sans doute comme la meilleure Indiana Girl de toute la saga !), Steven Spielberg a songé à différentes actrices : la sublime Debra Winger, mais aussi Amy Irving, plus connue pour son rôle de Susan Snell dans Carrie, le bal du diable (vous savez, la gentille fille qui se sacrifie pour que Carrie puisse vivre la soirée de ses rêves). C'est finalement Karen Allen, actrice issue du théâtre, qui décroche le rôle qui va la catapulter au rang de star mondiale. Avant cela, l'actrice avait été vue dans Manhattan de Woody Allen, ou La Chasse de William Friedkin.

Scène d'horreur pour les acteurs

Vous vous souvenez sans doute de la fameuse scène où Indiana Jones et Marion sont enfermés dans un sous-sol couvert d'horribles serpents venimeux ? Plus de 4000 reptiles ont été réunis pour la scène, avec quelques tuyaux d'arrosage découpés en prime pour rajouter de la masse ! On apprend grâce aux bonus de la trilogie en DVD que quand Harrison Ford fait face à un cobra, celui-ci est en réalité placé derrière une vitre de sécurité. Quant à la pauvre Karen Allen, elle doit tourner cette scène en robe, et pieds nus ! Quand les plans sont cadrés autour de son visage, l'actrice porte des bottes. Mais quand le plan s'élargit, elle se retrouve littéralement sans défense au milieu de ces milliers de bestioles dangereuses. Heureusement, l'équipe technique veille au grain hors champ, repoussant les créatures qui s'approcheraient d'un peu trop près !

Indiana Jones, Balthazar Picsou et la boule

Grand fan de BD, Steven Spielberg a déjà prouvé sa dévotion en adaptant Tintin. Le jeune reporter belge a d'ailleurs beaucoup inspiré Steven Spielberg pour ses films d'aventure. Cependant, pour Les Aventuriers de l'arche perdue, c'est plutôt la bande à Picsou qui fournit de l'inspiration au réalisateur ! La scène où Indiana Jones est poursuivi par cette énorme boule dans les galeries d'une grotte est en effet directement tirée d'une histoire du giga-multi-milliardaire. Et Harrison Ford a réellement risqué sa vie pour la tourner comme nous le découvrons dans les bonus du DVD ! La boule pèse en effet 150 kilos, et l'acteur refuse de se faire doubler… Steven Spielberg expliquera par la suite que Ford a accepté de tourner 10 prises, et a réussi 10 fois à s'en sortir. Une simple chute, et Harrison Ford aurait fini écrabouillé !