C'est la fin pour le Grand Journal, l'émission emblématique de Canal+ s'arrête après une année plus que compliquée en terme d'audience.

La fin du LGJ

Canal+ l'a annoncé dans un communiqué : le 20 mars, une nouvelle case cinéma prendra la place du Grand Journal. Présenté par Denisot durant de longues années, on pourra maintenant découvrir de nouveaux films en acces prime-time. Dans son communiqué, Canal+ n'oublie pas de remercier les équipes de l'émission et précise que les programmes en clair commenceront à partir de 19h30 avec le Journal du Cinéma. La dernière émission sera diffusée le 3 mars.

Vers un arrêt en mars ?

L’hypothèse d’un arrêt du Grand Journal rôde depuis le départ de Michel Denisot en 2013, mais elle n’a jamais semblé aussi probable qu’aujourd’hui. Antoine de Caunes, puis Maitena Biraben lui ont succédé, mais les audiences ont continué à dégringoler. La nouvelle formule avec Victor Robert à la présentation en septembre 2016 ne parvient pas à rattraper la casse, bien au contraire. L’émission enregistre des audiences les plus faibles de son histoire, avec une moyenne de seulement 120 000 téléspectateurs. Le retour en clair d’une partie du Grand Journal n’y change rien. Canal+ serait donc sur le point d’abréger les souffrances du programme en le retirant définitivement de l’antenne, et ce dès le mois de mars ou avril ! "La décision n’est pas encore prise", précise un cadre de la chaîne à Puremedias.com, mais la concurrence semble bien trop forte avec Touche pas à mon poste, Quotidien et C à vous en face.

Et après ?

Même si Le Grand Journal perdure jusqu’à la fin de la saison, il semble peu probable qu’il revienne sur Canal+ à la rentrée prochaine. D’autant que la chaîne travaillerait déjà sur de nouveaux projets afin de trouver un successeur à l’access, qui à la grande époque a réuni jusqu’à 5 millions de téléspectateurs. Le plus triste dans l’histoire est que Le Grand Journal, qui a perdu ses fidèles au fil des années, risque de s’éteindre dans la quasi-indifférence.