L'hiver arrive, il fait froid et pourtant la perspective de rester enfermés chez vous vous déprime ? On a la solution ! Rendez-vous au Cirque Electrique le temps d'un spectacle éphémère qui ne ressemble à aucun autre. 

Ventilateurs, industrie et trapèzes 

Le cirque électrique nous téléporte dans une époque post-industrielle où la vapeur, fumée, Berlin ou colère pourraient être, pêle-mêle, les maîtres mots. Les personnages hauts en couleur, sont tous hypnotisants : de l'effeuillage burlesque de Lalla Morte aux contorsions de l'androgyne Severine Bellini en passant par la sensualité de Yannick Garbolino, impossible de rester impassible. Du côté des numéros, on passe facilement et rapidement des trapèzes au mat chinois sans oublier le gigantesque et menaçant Cube. Ici, pas de blabla inutile entre les numéros mais des transitions fluides qui nous permettent de rester captivés pendant tout le spectacle. On vous le promet : vous ne verrez pas le temps passer. 

Mention spéciale pour la musique, qui est un personnage à part entière. Souvent, la musique est négligée au profit de numéros : nous sommes ravis de voir que nous avons droit à un concert de qualité en même temps que nous observons les artistes se produire.

Pour qui ? La force de Steam, convenir aux passionnés du cirque qui ont envie de découvrir un spectacle différent. Mais aussi pour ceux qui ne sont pas forcément intéressés par ce domaine et qui veulent découvrir le Cirque sous une nouvelle forme. Bref, pour tout le monde ! 

STEAM au Cirque Electrique (Place du Maquis du Vercors, 75020 Paris) jusqu'au 27 novembre 2016