Aujourd'hui, c'est la fête des mères ! Avant de vous précipiter pour lui acheter un cadeau (on sait que vous aviez zappé, enfant indigne !), prenez donc le temps de vous cultiver sur l’histoire de cette célébration, les traditions dans le monde, ou encore les dernières anecdotes sur le sujet. Au moins, vous saurez pourquoi vous devez trouver un beau cadeau (en plus on vous donne des idées) !

1. Des origines un peu floues

Contrairement à ce que l’on entend souvent, ce n’est pas le Maréchal Pétain qui a instauré la fête des mères sous le régime de Vichy. S’il est vrai que Pétain a particulièrement mis en avant la figure maternelle, c’est dès 1929 que le gouvernement a officialisé une journée des mères, afin d’encourager la natalité.

2. Les États-Unis pionniers

Si les premières fêtes consacrées aux mères, ou tout du moins à la figure maternelle en général, sont apparues dès la Grèce Antique, c’est aux États-Unis que l’on doit la fête des mères moderne telle qu’on la connaît aujourd’hui. Le pays instaure le Mother’s Day en 1908, qui est resté une véritable institution : en 2014, les Américains ont dépensé 20 milliards d’euros pour leurs mamans !

3. Vive les mamans du Mexique !

Au Mexique, la fête des mères tombe toujours le 10 mai. Et d’après le président de l’association nationale des restaurateurs du pays, c’est le jour où les restaurants mexicains sont le plus fréquentés, peu importe le jour de la semaine ! On ne plaisante pas avec l’importance des mamans au Mexique.

4. Des chrysanthèmes en Australie

Alors qu’en Europe, le chrysanthème est souvent associé à la mort, en Australie, c’est la fleur typique à offrir à la fête des mères ! Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en anglais, chrysanthemum se termine par mum, soit "maman" !

5. Jour J pour les fleuristes

On s’en doute, la fête des mères est un jour primordial pour les fleuristes. En un week-end, ils peuvent réaliser jusqu’à 15% de leur chiffre d’affaires annuel ! Et bien sûr, ce sont toujours les roses qui ont la cote, suivies des pivoines et des lys.

6. Vive le collier de nouilles !

D’après un sondage réalisé par le site manomano.fr auprès de 12 500 mamans, 77% d’entre elles préfèrent un cadeau réalisé par leur enfant qu’un cadeau acheté ! Il est encore temps de vous mettre à la pâte à sel et au DIY !

7. Trop commerciale ?

On ne va pas se mentir, la fête des mères est un jour particulièrement lucratif pour le commerce. Déjà, dans les années 1920, Anna Jarvis, instigatrice de la fête des mères aux États-Unis, avait critiqué la tournure très commerciale qu’avait prise cette journée. Elle tenta même de boycotter la fête, mais fut envoyée dans un sanatorium. La légende raconte que l’industrie des cartes de vœux et des fleuristes auraient même payé la facture pour qu’elle y reste !

8. La fête des gens que l’on aime

Une initiative a fait le tour des réseaux sociaux en début de semaine : une école de Gironde a fait passer un mot dans lequel elle explique qu’"au vu de situations familiales délicates de certains enfants, nous avons décidé cette année de fêter la ‘fête des gens que l’on aime’ et non pas les traditionnelles fêtes des mères et despères." Les enfants créeront donc deux cadeaux en classe, qu’ils offriront aux personnes de leur choix. Un joli geste pour les schémas familiaux différents !

9. 68€ en moyenne

Combien les Français dépensent-ils pour la fête des mères ? Un sondage YouGov rapporte que le budget moyen s’élèverait à 68€ en moyenne. On est loin des 145€ dépensés par les Américains !

10.  Un cadeau signé… Burger King ?!

Si vous êtes fauchés mais que vous voulez quand même emmener votre maman au restaurant, vous pouvez vous tourner vers Burger King. Le fast-food a en effet prévu les 28 et 29 mai prochains la Queen Box, une boîte toute rose avec un menu spécial pour les mamans ! Pour 10€, elles auront à manger… et une surprise !