L' auteure du Rempart des Béguines Françoise Mallet-Joris est décédée ce 13 août 2016 à l'âge de 86 ans. La romancière a gagné plusieurs prix pour ses écrits, notamment celui du Prix Fémina pour son roman L'Empire Céleste.

Un roman fait basculer sa vie

C'est à l’âge de seulement 21 ans que la romancière publie son premier roman en 1951. Nommé Le Rempart des Béguines, il connaît un succès immédiat. Ce roman sulfureux pour l'époque raconte l'histoire d'une adolescente qui tombe amoureuse de la maîtresse de son père. Cette histoire d'amour connaît un grand succès auprès des lecteurs. C'est donc naturellement que le réalisateur Guy Casaril décide de l'adapter au cinéma. Le film sortira le 26 septembre 1972. Grâce au succès littéraire et cinématographique du roman, Françoise Mallet-Joris sort une suite qu'elle intitule La Chambre Rouge. Quelques semaines plus tard, c'est au réalisateur Jean-Pierre Berckmans que revient le privilège d'adapter le roman au cinéma en 1972.

Une romancière reconnue

La romancière franco-belge a connu un très beau succès avec ses romans autobiographiques dont Lettre à moi-même, La maison de papier ou encore La double confidence. Dans ses romans, Françoise Mallet-Joris met souvent en avant ses relations familiales, notamment avec sa mère elle-même auteure. Son travail lui vaudra une reconnaissance nationale puisqu'elle remporte le Prix des Libraires en 1957 pour son roman Les Mensonges, le Prix Fémina en 1958 pour l'Empire Célèste ou encore le Prix Prince de Monaco en 1964 pour l'ensemble de ses œuvres. Pierre Assouline, son successeur à l'Académie Goncourt, dévoile au Télégramme que "Françoise avait vraiment une sensibilité qui a beaucoup compté pour influencer les choix des académiciens (du Goncourt), les inciter à lire des livres vers lesquels ils ne seraient pas allés spontanément".