Après les attentats de Paris du 13 novembre 2015, certains témoins ou survivants ont eu besoin de parler, écrire, raconter ce qu'ils ont vu, vécu et ressenti lors de cette nuit de chaos qui les a changés pour toujours. Fred Dewilde, spectateur du Bataclan, est resté figé 2h dans la salle avant de revoir la lumière du jour. Grégory Reibenberg, patron de la Belle équipe, a perdu des proches, dont la mère de sa fille. Enfin, Zineb, ex-journaliste de Charlie Hebdo (qui n'était pas présente lors de l'attaque du 7 janvier 2015) a recueilli les témoignages de 13 survivants des attentats qui racontent à leur manière comment ils ont vécu la tragédie. Que leurs séquelles soient physiques ou psychologiques, leurs récits nous plongent au coeur de l'horreur. Loin d'être de simples victimes, ces 3 témoins de l'Histoire sont avant tout des survivants, des résistants, des résilients, sur le chemin de la guérison.

Mon Bataclan de Fred Dewilde

Mon Bataclan raconte l'histoire de Fred et d'Elisa. Il nous emmène au plus proche du drame, allongé dans la fosse au côté d'une jeune fille il tente de survivre pendant les deux plus longues heures de sa vie. Fred survit mais a la difficile impression d'être resté prisonnier du Bataclan. Retourner au travail, reprendre sa vie de famille, tout lui semble difficile. Alors cette BD, c'est comme un exutoire pour enfin vivre et laisser cette salle de concert derrière lui. Il raconte les quelques minutes, les quelques heures après le drame et cette sensation d'irréel qui l'entoure, cette bulle qu'il ne veut pas quitter. Mon Bataclan donne la boule au ventre, mais donne de l'espoir, parce qu'un jour, tout doit aller mieux.

Mon Bataclan de Fred Dewilde, édition Lemieux, 48 pages, 15 euros

Une Belle Equipe de Grégory Reibenberg

Que ceux qui sont en quête de détails morbides passent leur chemin car ils ne les trouveront pas dans cet ouvrage exutoire. Son auteur, Gregory Reibenberg, n’est pas écrivain et il ne prétend pas le devenir. Il est le patron de La Belle Equipe,  l’un des restaurants violemment touchés lors des attentats du 13 novembre 2015.  En 2 interminables minutes 20 personnes, attablées à la terrasse rue de Charonne, tombent sous les balles des terroristes. Parmi elles, des clients, des amis, des collègues et Djamila, la mère de sa fille. Grégory n’a pas perdu la vie et pourtant il considère qu’il est mort, ce soir-là. Il renaît "une poignée de secondes plus tard" et ressent un besoin d'écrire mais sans décrire. L'horreur de l'attaque, il ne la raconte pas. Ou si peu et seulement à la fin de son ouvrage.
Ce qu'il raconte c'est le chagrin d'un homme plein de regrets qui a perdu une femme qu'il a aimée, c'est le devoir d'un père qui doit accompagner sa fille Tess, orpheline de sa maman, c'est le quotidien d'un patron qui veut reconstruire son bistrot avec une équipe meurtrie et le parcours administratif absurde d'une victime d'actes terroristes. A travers les yeux de Grégory Reinberg, on se promène dans ce "village du 11e arrondissement", traumatisé mais toujours debout... Comme lui. 

Une belle équipe de Grégory Reibenberg, aux éditions Héliopoles. Sortie en librairie le 14 novembre 2016

13 Zineb raconte l'enfer du 13 novembre avec 13 témoins au coeur des attaques de Zineb et Marie Pinsard

13 est un recueil de 13 portraits ; 13 histoires de survivants des attentats du 13 novembre 2015 qui ont vu la mort de près. Qu'ils se soient trouvés au Bataclan, au Stade de France, en terrasse, en tant que victimes ou intervenants, K., Omar, Claude-Emmanuel ou Aca racontent tous la même histoire. La surprise, l'incompréhension, la douleur, la rage et la difficulté à refaire surface. Jean-Pierre Tourtier, médecin-chef de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris raconte pour sa part la prise en charge des premiers blessés et l'organisation des secours malgré le chaos, Dimitri Kalinine, un des premiers policiers a pénétré au Bataclan décrit avec pudeur l'ampleur du massacre. 13 donne aussi la parole aux victimes collatérales du 13 novembre : Patricia, la mère d'une disparue du Bataclan qui pleure encore sa fille unique ou Houari Mostefaï, le frère d'un des terroristes. Bien qu'innocent, il porte pour toujours le poids de la culpabilité des actes innommables de son petit frère. Après la perquisition, la garde à vue de 4 jours, les questions, les journalistes, lui et sa famille doivent désormais apprendre à vivre avec ce nom de famille synonyme de mort et de malheur.

13 donne la parole à 13 personnes d'horizons différents, frappées par le destin et unies par le même sort. Zineb, également auteure de Détruire le fascisme islamique a mené une enquête de longue haleine pour trouver 13 témoignages aussi crédibles que poignants. Ce livre, dont vous ne ressortirez pas indemne n'est pas à mettre entre toutes les mains et nécessite d'ailleurs un accord parental souhaitable pour les plus jeunes. Sa lecture est pourtant indispensable pour saisir une fraction de ce qu'ont traversé les morts, les blessés, les survivants, les proches et les traumatisés du 13 novembre 2015.

Livre 13 - Zineb raconte l'enfer du 13 novembre avec 13 témoins au coeur des attaques

13 - Zineb raconte l'enfer du 13 novembre avec 13 témoins au coeur des attaques, aux éditions Ring. En librairie depuis le 24 mars 2016.