Pokémon Go est sorti officiellement le dimanche 24 juillet, mais cela fait déjà plusieurs semaines que les joueurs ont trouvé un moyen de la télécharger. La chasse aux Pokémon est donc devenu un phénomène dans le monde entier, y compris la France, et comme tout événement populaire, Pokémon Go attire déjà son lot de critiques. Même les membres du gouvernement s’y mettent. Laurence Rossignol, Ministre des Familles, n’a pas hésité à dire ce qu’elle pensait de l’application sur son compte Twitter. Mais elle ne devait pas s’attendre aux réactions très mécontentes de ses followers !

Laurence Rossignol descend Pokémon Go

Depuis sa sortie internationale, Pokémon Go a, il est vrai, entraîné quelques dérives. Certaines étaient plutôt amusantes, comme ces Néo-Zélandaises qui ont utilisé un kayak pour se rendre à une arène, ou encore cet homme qui a attrapé un Roucool pendant l’accouchement de sa femme ! Mais d’autres font davantage froid dans le dos, comme quand des malfaiteurs ont utilisé la géolocalisation du jeu pour dépouiller leurs victimes de leurs smartphones. Cependant, quand Laurence Rossignol a décidé de critiquer Pokémon Go sur Twitter, ce ne sont pas à ces aspects qu’elle s’en est prise, mais plutôt au côté "désociabilisant" du jeu. Ou de ce qu’elle a interprété comme tel. La Ministre a publié un tweet ironique le 24 juillet sur l’application : "Chic ! Un nouveau jeu pour favoriser les échanges, la curiosité et l’attention à l’autre. #Pokémon". Dans son tweet, Laurence Rossignol a inclus une photo où l’on voit un groupe de jeunes adultes rivés à leur smartphone, visiblement occupés à chasser.

Twitter 1 – 0 Laurence Rossignol

Seulement voilà, les utilisateurs de Pokémon Go ne sont pas du tout d’accord avec la vision de Laurence Rossignol. Car l’application, qui utilise donc la géolocalisation, amène justement les joueurs à se rencontrer et à échanger pour attraper les Pokémon. Et c’est précisément ce que nombre de Twittos ont fait comprendre à la Ministre, plus ou moins poliment. D’autres n’ont pas manqué de rappeler à Laurence Rossignol sa partie de Ruzzle en pleine séance de l’Assemblée Nationale ! La Ministre s’est finalement avouée vaincue et posté un message plus conciliant : "Merci des témoignages sur la sociabilité du jeu. #PokemonGo #onpeutseparlergentiment". Faut-il s’attendre à voir Laurence Rossignol se lancer à la chasse aux Nosferapti et aux Rattata ? On n’ira pas jusque là.
Lire aussi