La frénésie Pokemon Go enthousiasme de nombreux joueurs, mais fait peur à beaucoup d'autres... Quitte à prendre des mesures excessives ! Le Progrès rapporte le 12 août qu'un maire a même demandé à ce qu'aucun Pokemon n'apparaisse dans sa ville ! Le maire du petit village de Bressolles (l'Ain) a ainsi envoyé une lettre à The Pokemon Company et la société Niantic. Le contenu de ce courrier, dévoilé par Metronews, est surréel. Fabrice Beauvois pointe du doigt "le danger que constitue la recherche des personnages "Pokemon" par l'inattention des piétons et conducteurs de véhicules visionnant leur téléphone" ajoutant que "cette situation peut favoriser en soirée et la nuit la constitution de groupes dont il convient de prévenir l'émergence". Mieux, le maire veut prévenir "l'addiction dangereuse" que peut provoquer ce jeu sur les "jeunes populations" ! Il demande ainsi que "l'implantation virtuelle de personnages Pokemon soit interdite sur l'ensemble du territoire de la commune de Bressolles". Un projet difficilement applicable...

Lire aussi

Pokemon Go seulement à 10% de ses capacités

Le raz-de-marée qu'a provoqué Pokemon Go semble inquiéter de nombreuses personnes (qui n'y ont pourtant jamais joué). Il faut dire que la mention de certaines dérives lors de la sortie du jeu ont effrayé certains propriétaires de smartphones. Inattention au volant ou  violation de propriétés privées pour trouver les petites bêtes virtuelle, les craintes sont nombreuses. Et pourtant, la frénésie entourant Pokemon Go n'est pas prête de s'arrêter ! Des nouveautés devraient rapidement arriver sur l'application. Eh oui, cette dernière n'est qu'à 10% de ses capacités ! Bientôt, des échanges de Pokemon entre joueurs seront possibles et une nouvelle génération de petites bêtes sera disponible !