Avouons-le, hier, en fin d'après-midi on a passé beaucoup de temps sur le site de Castorama. Et ce n'était pas pour acheter de la peinture pour refaire sa salle de bains ni pour trouver un meuble d'angle ! Non, c'était plutôt pour constater ce que l'enseigne de bricolage nous suggérait comme utilisation cochonne avec un tuyau ou une douche ! Victime apparemment d'un piratage de son site et en particulier de son moteur de recherches, la marque a dû voir son nombre de visiteurs exploser et son CM (Community Manager, ndlr) faire une crise de nerfs. Castorama avait même dû rendre inaccessible son site marchand pendant près de 24 heures afin de remédier à ce hacking. Heureusement pour leur image et leur chiffre d'affaires et malheureusement pour nous qui avons beaucoup ri, tout semble être rentré dans l'ordre.

La journée pourrie de Castorama

Bad buzz pour l'enseigne de bricolage et de décoration. Aux alentours de 16 h 45, hier le 8 juin 2016, les suggestions grossières et improbables du moteur de recherche en auto-complétion de  la marque ont rapidement fait du bruit sur Twitter. On a repéré entre autres : "Tuyau plus gros que la bite d'Alexis", "lit pour partouze", "joint moi le cul", "peinture pour beurettes"...Et on ne peut citer toutes les énormités repérées !

Castorama a réagi aussi vite que possible

Contactée par Staragora, l'enseigne a confirmé, hier soir, avoir été victime d'actes de malveillances. "Ce matin, notre site emplois diffusait déjà de fausses offres très vulgaires. Le service informatique est actuellement en train de s'occuper du problème qui est arrivé subitement. Les données clients et commerciales ne sont pas concernées", nous a répondu le porte-parole de l'enseigne. Avant de préciser :  "une plainte est en cours de dépôt. Nous sommes en tout cas désolé pour ce désagrément".
Mis en maintenance en catastrophe, le site n'était plus accessible, hier dès 17 h 30.

Castorama a réagi avec humour !

C'est seulement en début d'après-midi aujourd'hui, le 9 juin, que le site a été de nouveau disponible. Et Castorama a eu la bonne idée de ne pas faire comme si de rien n'était. Au contraire, sur sa page d'accueil, elle a publié une petite blague dans le genre de celles dont elle a pourtant été victime. En effet, on peut y lire dans une simulation de moteur de recherches : "Scie seulement toutes les blagues étaient drôles". Cela nous change un peu de "Scie pour couper un corps" qu'on pouvait voir hier !
Les plaisanteries les plus courtes sont donc les meilleures... en tout cas pour la marque !