Bonne nouvelle pour le cinéma francophone, les Oscars sont loin d'être hermétiques au talent des petits frenchies. Cette année, Isabelle Huppert concourt pour l'Oscar de la meilleure actrice grâce à sa formidable interprétation dans Elle de Paul Verhoeven. Et son sacre ne serait pas le premier dans cette catégorie ! Nous vous proposons de découvrir 5 moments où le 7e art français a réussi à séduire Hollywood et ses célèbres Oscars.

1993 : Indochine séduit le jury des Oscars

A 15 occasions en 90 ans de cérémonies, c'est un film français qui remporte l'Oscar du meilleur film en langue étrangère. En 1993, la victoire revient à Indochine de Régis Warnier, fresque historique et romantique portée par Catherine Deneuve et Vincent Perez. Catherine Deneuve est nommée pour l'Oscar de la meilleure actrice, mais doit finalement s'effacer devant Emma Thompson, couronnée pour son interprétation dans Retour à Howards End.

1997 : Juliette Binoche récompensée grâce au Patient Anglais

C'est pour une production internationale à grand succès que Juliette Binoche obtient la statuette tant convoitée. Dans Le Patient Anglais, elle interprète une infirmière militaire française restant seule aux côtés de son patient britannique mourant, atteint de graves brûlures, après l'évacuation de l'hôpital de campagne. Un rôle sensible que Juliette Binoche interprète avec beaucoup de subtilité, et qui lui vaut l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle. 4 ans plus tard, l'actrice française est cette fois nominée pour l'Oscar de la meilleure actrice pour Le Chocolat, mais doit céder la place à Julia Roberts, éblouissante dans Erin Brokovitch, seule contre tous.

2003 : Roman Polanski meilleur réalisateur

Œuvre poignante et ultra-réaliste sur le sort réservé aux juifs polonais du ghetto de Varsovie, Le Pianiste bouleverse l'académie des Oscars qui lui décerne 3 statuettes. Adrian Brody, qui interprète le rôle du pianiste Wladyslaw Szpilman, obtient l'Oscar du meilleur acteur. Roman Polanski, cinéaste franco-polonais placé dernièrement au centre d'une vive polémique, repart avec l'Oscar du meilleur scénario et celui du meilleur film. En 2002, il avait déjà remporté la Palme d'or au festival de Cannes, et obtient en 2003 7 César, dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur.

2008 : Marion Cotillard oscarisée pour La Môme

Jusqu'ici surtout connue en France, avec notamment sa participation à la saga Taxi, Marion Cotillard obtient une consécration internationale en interprétant Edith Piaf dans La Môme. Un rôle de composition pour la jeune actrice française qui fait tomber sous son charme tout Hollywood, malgré ses quelques prises de position un rien polémiques. Elle est la 3e actrice française à remporter l'Oscar pour un 1er rôle, après Claudette Colbert et Simone Signoret. Sa transformation physique pour les besoins du tournage est également mise à l'honneur avec un Oscar du meilleur maquillage décerné à Didier Lavergne et Jan Archibald.

2012 : The Artist, le film français aux 5 statuettes

En faisant le pari de séduire le public avec une comédie musicale muette et tournée en noir et blanc, Michel Hazanavicius réussit beaucoup plus qu'un succès commercial. The Artist emballe littéralement la critique en France comme à l'étranger. Harvey Weinstein, son distributeur sur le sol américain, use d'une stratégie ultra-précise pour offrir au film les meilleures chances d'être récompensé aux Oscars, faisant même repousser sa sorite en France pour que The Artist ne soit pas sélectionné dans la catégorie Meilleur Film étranger, mais Meilleur Film tout court ! Son plan va réussir au-delà de toute espérance : The Artist est sacré meilleur film, et gagne 4 autres statuettes : meilleur réalisateur pour Michel Hazanavicius, meilleur acteur pour Jean Dujardin (qui peut ainsi débuter une nouvelle carrière aux Etats-Unis), meilleure musique et meilleurs costumes. Il faut dire que le film rend habilement hommage à l'histoire du cinéma américain et à l'âge d'or de la comédie musicale, ce qu'Hollywood ne pouvait manquer d'apprécier !