Guillaume Canet reprend les rênes de la réalisation avec Rock'n'roll, un faux documentaire sur un acteur qui a peur de vieillir et qui fait une crise de la quarantaine... Pas exactement comme les autres.

De quoi ça parle ?

Guillaume Canet, qui campe son propre rôle dans le long-métrage traverse une crise de la quarantaine alors que sa partenaire à l'écran (Camille Rowe) refuse de dire qu'il est sexy. De là, c'est le début de la descente aux enfers pour le comédien qui va tenter de prouver à tous, et surtout à lui-même qu'il est toujours aussi rock'n'roll, quitte à blesser ses proches et sa famille en le faisant.

Pourquoi on a aimé

Difficile pour Guillaume Canet d'être plus à l'aise que dans la parodie de son propre rôle. Découvrir (la fausse) intimité entre l'acteur et Marion Cotillard fait plaisir à voir pour un couple qui ne se dévoile presque jamais dans les médias. Le film n'est pas sans humour même s'il frôle parfois le ridicule, voire même le lourdingue. Mais le personnage joué par le comédien est extrêmement attachant et celui interprété par sa femme à mourir de rire. Johnny Hallyday fait aussi une apparition remarquée, ne se prenant pas du tout au sérieux et c'est là le point fort du film. Découvrir les stars françaises sous un autre angle, celui du second degré fait la force de ce long-métrage rafraichissant qui a au moins le mérite de tenter autre chose, ce qui fait un bien fou dans le monde du cinéma français.

Pour qui ?

Pour ceux qui ne se prennent pas trop au sérieux, ceux qui ont envie de rire ou qui ont besoin de rire.