Dans une interview accordée à son petit-fils Dylan Redford, Robert Redford l'annonce : "J'en ai marre d'être acteur." On pourrait difficilement être plus clair. On aura au moins la consolation d'assister à un départ progressif : Redford fera en effet ses adieux après avoir joué dans 2 films : Our Souls at Night avec Jane Fonda, et Old Man with a gun avec Casey Affleck, le petit frère de Ben. Et ensuite ? Robert Redford pourra laisser libre cours à son instinct de créateur en se consacrant à la réalisation. C'est donc un au revoir, mais pas un adieu ! En attendant, voici ses 5 films culte. 

Butch Cassidy et le Kid, de George Roy Hill (1969)

L'histoire mythique de Butch Cassidy et son comparse Sundance Kid, pilleurs de banques et de trains. A l'origine, Steve McQueen devait interpréter le rôle du Kid, et le titre du film devait ainsi être inversé en The Sundance Kid and Butch Cassidy. McQueen refuse finalement le rôle qui échoit à Robert Redford, et on offre alors la vedette à Paul Newman en plaçant en 1er le nom de son personnage dans le titre. Il n'en reste pas moins que le film offrira à Robert Redford, qui a débuté sa carrière 9 ans auparavant, l'un de ses rôles les plus marquants et emblématiques.

©ABACA

Gatsby le Magnifique, de Jack Clayton (1974)

Le rôle mythique de Jack Gatsby, tiré de l'œuvre de Francis Scott Fitzgerald, aura fait le bonheur de 2 acteurs mythiques : Robert Redford en 1974, et Leonardo DiCaprio, dans la version de Baz Luhrmann tournée en 2013. Et entre leurs deux interprétations, notre cœur balance, même si rien ne semble pouvoir égaler l'allure et l'élégance du grand Redford, face à Mia Farrow et Sam Waterston.

Les Hommes du président, d'Alan J. Pakula (1976)

L'histoire trépidante de Bob Woodward et Carl Bernstein, les 2 journalistes du Washington Post qui, en 1972, mèneront l'enquête sur le Watergate qui conduira à la démission du président Nixon. Robert Redford et Dustin Hoffman forment pour Alan J. Pakula un duo d'acteurs idéal, l'un des plus marquants du cinéma américain. Tellement marquant qu'il se retrouvera d'ailleurs au centre du film parodique La Classe américaine : le grand détournement de Michel Hazanavicius et Dominique Mézerette, où les 2 stars apparaissent cette fois comme les deux journalistes enquêtant sur la disparition du mythique Georges Abitbol, "l'homme le plus classe du monde".

Out of Africa, de Sydney Pollack (1985)

Fresque romantique sur fond de grands espaces africains, Out of Africa raconte l'amitié, puis l'histoire d'amour entre une Danoise délaissée par son mari et pionnière dans la culture du caféier, et un aventurier et chasseur du nom de Denys. Tiré du roman autobiographique de Karen Blixen, ce film romantique interprété par Meryl Streep et Robert Redford est l'une des références du genre, indémodable !

©ABACA

L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, de Robert Redford (1998)

Le dernier grand rôle de Robert Redford ? C'est Robert redford lui-même qui se l'est offert ! Et pour l'occasion, il s'entoure d'un casting de rêve : Kristin Scott Thomas et la toute jeune Scarlett Johansson. Le tout pour servir une merveilleuse histoire : celle de la reconstruction d'une jeune fille traumatisée et de son cheval grâce à l'amour et à la patience d'un vieux briscard de la gent chevaline. Rajoutez à cela une histoire d'amour subtile entre Redford et Scott Thomas, et vous obtenez l'un des plus grands succès de l'acteur, à la fois devant et derrière la caméra !

©Hollywood Archive/Photoshot/ABACA