Le film Avant toi a été au cœur d'un scandale dès sa sortie aux Etats-Unis. Le film produit par Warner Bros. et basé sur le livre de Jojo Moyes est accusé de véhiculer une image très négative du handicap.

Une fin qui ne passe pas (SPOILER)

Dans le film, le personnage de Sam Claflin reste paralysé après un accident. À la fin, il choisit de se suicider, malgré l'amour qu'il porte pour le personnage de Emilia Clarke. Une conclusion bien noire qui ne passe pas auprès des associations et des personnes à mobilité réduite. Pourquoi le personnage choisit-il le suicide alors qu'il connaît enfin l'amour ? Le film fait passer le message qu'une vie en fauteuil roulant n'est pas vivable, idée démentie par de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux. Membre du groupe activiste Not Dead Yet (pas encore mort), Ellen Clifford a confié à Buzzfeed News US que le film "représentait mal la vie d'une très grande majorité des personnes handicapées. Le message du film est que le handicap est une tragédie et que les personnes en situation de handicap sont mieux mortes."

Ce qui ne passe vraiment pas c'est l'accroche utilisée sur certaines affiches du film : "Dépassez-vous, ne vous contentez pas de ce que vous avez, vivez.". Plutôt ironique quand le personnage principal finit par se suicider. Ellen Clifford explique ici que le message est que "vous ne pouvez pas vivre pleinement si vous êtes une personne handicapée." Carton rouge pour Avant Toi et sa représentation des handicapés. Être atteint d'un handicap n'empêche pas de faire de grandes choses, la preuve !