Il y a des promesses qu'on aimerait ne jamais voir tenues : c'est le cas d'une annonce qui avait endeuillé des millions de fans à travers le monde. En 2013, le grand Miyazaki s'annonçait décidé à ne plus réaliser d'autreS long-métrageS pour son célèbre studio Ghibli. Il revient sur sa parole pour notre plus grand plaisir, avec un projet qui pourrait lui demander encore 5 ans de travail. A la sortie de Boro la petite chenille, le réalisateur pourrait donc être âgé de 80 ans !

"Si je le fais, je suis préparé à mourir en plein milieu"

Le dessinateur et cinéaste de 75 ans a fait cette annonce réjouissante sur la chaîne japonaise NHK. Il a décidé de travailler sur un nouveau projet de long-métrage mettant en scène les aventures d'une minuscule chenille, baptisée Boro. "Si je le fais, je suis préparé à mourir en plein milieu", a-t-il annoncé sur le ton de la plaisanterie. En réalité, ce bourreau de travail n'a jamais réellement pris sa retraite. Il s'est consacré aux courts-métrages présentés dans le musée Ghibli de Tokyo, consacré à l'œuvre de l'artiste et de son studio mythique. Selon le site Anime News Network, le producteur Toshio Suzuki aurait déclaré que Miyazaki "dessinerait des storyboards jusqu'à sa mort". Le planning de production révélé par le réalisateur à la télévision nippone prévoit une sortie en 2019, avant les JO de Tokyo conduits en 2020. En août dernier, le réalisateur s'était cependant déclaré prêt à y consacrer 5 ans de sa vie.

Un court-métrage décevant à l'origine du projet

Boro est tout d'abord le héros d'un court-métrage en 3D, entièrement conçu par ordinateur, réalisé par Miyazaki pour le musée Ghibli. Boro la petite chenille l'avait cependant laissé insatisfait, d'où sa volonté annoncée il y a 3 mois de faire de cette courte production un projet plus ambitieux. Le court-métrage, qui devrait être achevé d'ici un an, est en réalité le fruit d'une idée née il y a 20 ans dans l'imagination du créateur, l'histoire "d'une frêle chenille velue, tellement minuscule que vous auriez tôt fait de l’écraser entre vos doigts", a-t-il précisé. Mais comme l'a si souvent prouvé Hayao Miyazaki à travers ses œuvres poétiques, les créatures les plus fragiles sont souvent les plus inventives pour se sortir des situations périlleuses…