Le parcours de Philippe Lacheau a tout du conte de fées. Repéré par Michaël Youn grâce à un simple sketch envoyé par cassette, le jeune homme originaire de Fontenay-sous-Bois va faire ses débuts à la télévision, intégrer Canal+, puis mettre un pied, enfin, dans le cinéma. Résultat : il est aujourd’hui réalisateur d’Alibi.com, déjà considérée comme l’une des plus grosses comédies de l’année. Staragora vous en dit plus sur le fabuleux destin de Philippe Lacheau.

Merci Michaël Youn

Adolescent, Philippe Lacheau ne rêve que d’une chose : le cinéma. A la télévision, il découvre que ses humoristes préférés, Jamel Debbouze et Les Nuls, arrivent eux aussi à jouer dans des films. Il décide alors de tenter sa chance et envoie une cassette à Michaël Youn, alors au sommet de sa popularité dans Le Morning Live. Quelque temps plus tard, il reçoit un coup de fil inespéré : l’un de ses sketchs va être diffusé, et Philippe Lacheau va participer à l’émission Casting Live, qui donnait à des inconnus la chance de devenir animateur. C’est une réussite pour le jeune homme, car il est embauché sur Fun TV pour coanimer Total Fun avec Audrey Sarrat en 2002.

Les années Canal

Deux ans après ses débuts, Philippe Lacheau est engagé par Canal+ avec sa bande de potes pour apparaître dans Le Grand Journal. La Bande à Fifi est définitivement créée. Avec Reem Kherici, Tarek Boudali, Julien Arruti, Pascal Boisson et Pat, Philippe Lacheau fête tous les soirs l’anniversaire d’une personnalité, avec l’humour et l’absurdité qu’on lui connaît. Malheureusement, au bout de deux ans, l’aventure se termine, et les projets de films de Philippe Lacheau s’écroulent.

De la galère à la consécration

Philippe Lacheau consacre son temps libre à écrire un film qui ne sortira jamais, tout en jouant avec la Bande à Fifi leur spectacle Qui a tué le mort au Splendid. Mais Philippe Lacheau n’abandonne pas son rêve de cinéma. En 2010, il décroche enfin son premier rôle dans L’Arnacoeur. Le rôle est minuscule, mais le scénario inspire le comédien. Il reprendra cette idée d’entreprise proposant des services inhabituels pour Alibi.com. Mais nous n’en sommes pas encore là. En 2013, il signe avec Reen Kherici le scénario de Paris à tout prix et en profite pour s’octroyer un rôle. Mais son coup de génie est sans conteste Babysitting. Coréalisée avec Nicolas Benamou, cette comédie tournée en found-footage pour des raisons financières est d’abord refusée par tout le monde, sauf deux jeunes producteurs. On connaît la suite. Le succès est énorme et engendre même une suite. Aujourd’hui, avec Alibi.com, Philippe Lacheau est considéré comme l’un des réalisateurs de comédie les plus prometteurs en France. Preuve que la persévérance paie toujours !