Séparée de Jean Dujardin depuis 2013, l'actrice de 45 ans a reconquis patiemment les cœurs de ceux qui l'avaient un peu oubliée après la fin d'Un gars, une fille. D'abord très présente dans des comédies tout public pas forcément couronnées de succès, la jolie blonde piquante s'est peu à peu imposée dans des rôles plus ambitieux, parfois très éloignés de son registre habituel. Avec L'Embarras du choix, elle signe avec talent son retour à la rom' com'.

Un gars, une fille : naissance d'un duo et d'un couple

L'aventure Un gars, une fille débute en 1999. Avant cette date, l'actrice a cumulé les petits rôles dans des sitcoms d'AB Production. Elle se fait également connaître sur les planches, entre autres avec La Poule aux œufs d'or, mis en scène en 1994 par Michel Galabru. Dans cette nouvelle mini-série comique, Alexandra Lamy et Jean Dujardin incarnent un couple moderne, précurseur de Scènes de ménage (qui révélera au grand public la petite sœur d'Alexandra, Audrey Lamy). Entre les 2 comédiens, l'alchimie est évidente, et la collaboration devient relation amoureuse. L'aventure s'arrête en 2003, et pour Jean Dujardin, c'est le début d'une grande carrière, d'abord dans le registre de la comédie, puis dans des films à la tonalité plus grave. "Brice de Nice" acquiert une reconnaissance internationale avec The Artist, pour lequel il remporte l'oscar. Et Alexandra ? Elle se consacre elle aussi à la comédie, notamment avec Bruno Salomone, ami et partenaire artistique de Jean Dujardin. Malheureusement, le succès tarde à venir, et pendant quelques années, Alexandra Lamy est éclipsée par son compagnon.

Les Infidèles et le renouveau

Intéressante dans Ricky, de François Ozon, elle n'obtient pourtant pas la reconnaissance espérée. Un second souffle vient des Infidèles, film à sketchs avec Jean Dujardin et Gilles Lellouche, dans lequel elle tient un rôle dramatique. Elle décroche aussi le 1er rôle d'Oncle Charles, comédie d'Etienne Chatiliez. En 2014, elle opère un retour très réussi à la télévision avec Une chance de trop, mini-série tirée du roman d'Harlan Coben. Avec Après moi le bonheur, elle campe une mère courage condamnée par la maladie, se démenant pour garantir le bonheur de ses enfants après sa mort.

2017, année faste

En 2016, Alexandra Lamy n'en finit tout simplement pas de tourner : elle est Juliette dans L'Embarras du choix, une femme incapable de choisir entre 2 hommes fous amoureux d'elle. Elle s'essaie au film historique avec nos Patriotes, avec Louane Emerat, et revient au drame avec L'Amour qu'il nous faut, œuvre humaniste de Nathalie Marchak. Les 3 films sortent en 2017 : de quoi offrir à Alexandra Lamy de nouvelles opportunités de confirmer son statut de grande actrice du 7e art français, capable de tout jouer.